Ressourceries

RESSOURCERIES

L’un des thèmes centraux du Projet, conformément aux directives européennes sur l’Economie Circulaire, est la promotion de la réutilisation au moyen de centres spéciaux qui garantissent une deuxième vie aux produits. Cette démarche est déjà adoptée en France depuis des années et de nouveaux ateliers pour la réutilisation sont en train d’être créés durant In.Te.Se. Sur le territoire italien une ressourcerie a été ouverte à Bra (Coabser) et une première série de ressourceries temporaires sur le territoire du Consorzio S.E.A a été réalisée.

  • Centre de réutilisation de Bra : les travaux de construction et d’adéquation du site ont été achevés en avril 2019. Le bâtiment est devenu le siège d’Ecosportello qui offre plusieurs services : renseignements et front office pour les activités de collecte des déchets, gestion du service de réservation pour le retrait des déchets encombrants. Le centre sera en fonction à partir de 2020.

De plus, un van a été acheté à l’appui des activités du centre. Il offre un service de retrait des déchets encombrants dans 19 communes du Consorzio ;

  • Ressourceries temporaires : Savigliano et Saluzzo ont été les Communes concernées durant la première phase. Plusieurs activités ont été organisées dans le but de favoriser et promouvoir les pratiques de réutilisation. Des rencontres de divulgation, des laboratoires pour la réparation d’appareils électriques et électroniques, des laboratoires didactiques avec les écoles, l’organisation de moments d’échange de produits ont permis de promouvoir sur le territoire une culture de la réutilisation ;
  • Nouveaux flux pour la ressourcerie de “La Miraille” : dans le but de mettre en œuvre de nouveaux ateliers de réutilisation, d’ultérieurs secteurs d’intérêt à gérer à la de “La Miraille” ont été déterminés après une analyse des flux de matière. Ces secteurs sont :
    • Le bâtiment et les chantiers, à l’exclusion du secteur des travaux publics, en identifiant les matériaux et en impliquant l’organisation professionnelle pour le bâtiment et les travaux publics ;
    • L’activité de bricolage.

Une étude de faisabilité et une analyse de benchmark ont permis de comprendre les besoins en termes de conception des nouveaux ateliers, en définissant de manière structurée les nouveaux services, les installations, la configuration et les partenaires concernés.

Un atelier ouvert au public à Guillestre a été mis en service au sein du projet.

CONTACTS

Risolvi / Résoudre: 6 + 14 =